Myopathie

La myopathie, qu'est-ce que c'est, symptômes et traitements

Qu'est-ce que la myopathie ?


La myopathie est le terme médical pour désigner une maladie musculaire. Certaines maladies musculaires surviennent lorsque le système immunitaire attaque les muscles, ce qui entraîne une inflammation excessive connue sous le nom de myopathie inflammatoire. Cette inflammation endommage le tissu musculaire et affaiblit les muscles.

Il existe plusieurs types de myopathies, qui peuvent être héréditaires ou acquises. Les myopathies héréditaires sont causées par des anomalies génétiques et sont rares, mais elles sont les plus courantes :

  • Myopathie du corps central
  • Myopathie centronucléaire
  • Myopathie némaline
  • Myopathie multimininucléaire
  • Myopathie myotubulaire
  • Myopathies héréditaires à corps d'inclusion (HIBM)
  • Dystrophie musculaire facio-scapulo-humérale (FSHD)
  • Myopathies mitochondriales
  • Myopathie de Duchenne
  • Myopathie de Becker

Symptômes de la myopathie

Les symptômes généraux et caractéristiques des myopathies comprennent une faiblesse progressive des muscles, même pour des situations ou des mouvements courants, comme lever les bras, monter des escaliers ou se lever d'une chaise. La perte générale de force s'accompagne généralement d'une perte de tonus musculaire, d'un retard de motricité, d'une chute des paupières ou d'une difficulté à souffler, ainsi que de crampes ou de contractions musculaires involontaires.

Les crampes musculaires peuvent survenir chez des personnes en bonne santé suite à un épuisement musculaire, mais dans certains cas, elles peuvent indiquer le début d'une maladie neuromusculaire. Cependant, d'autres symptômes peuvent accompagner la faiblesse musculaire, selon le type de myopathie.

Traitements des myopathies

Avant de pouvoir établir un traitement, un diagnostic correct est nécessaire pour obtenir le meilleur résultat possible. Certains des traitements les plus courants sont:

  • Corticostéroïdes: Les corticostéroïdes oraux à forte dose réduisent l'inflammation. Les enzymes musculaires sanguines tendent à revenir à la normale dans les 4 à 6 semaines suivant le début du traitement et de nombreux patients retrouvent leur force musculaire dans les 2 à 3 mois.
  • Traitement combiné: Le rhumatologue ajoutera probablement d'autres médicaments aux corticostéroïdes. Cela permet de mieux contrôler la maladie à long terme, ainsi que de prévenir les effets secondaires que peuvent avoir les corticostéroïdes à long terme (prise de poids, redistribution de la graisse corporelle, amincissement de la peau, ostéoporose ou cataracte).
  • Traitements immunitaires: Les patients qui souffrent de myopathies graves ou qui ne répondent pas aux traitements standard ont d'autres options, comme l'administration par voie intraveineuse d'immunoglobulines ou de médicaments qui suppriment le système immunitaire.
  • Physiothérapie: La physiothérapie peut aider les patients à continuer à mener une vie active. En outre, les patients très faibles et qui ne marchent pas doivent faire des exercices d'amplitude de mouvement pour éviter les contractures et les déformations articulaires. Les patients présentant une faiblesse moyenne doivent faire des exercices pour renforcer leurs muscles.

Le Mouvement Humain : Les Myopathies